Translate

vendredi 28 octobre 2016

Une féerie que la modernité assassine, ou Pereslavl Zalesski vu par Olga Kalashnikova

Avril à Pereslavl par Olga Kalashnikova. C'est une vue de la Belle Place, avec l'église de la Transfiguration où a été baptisé Alexandre Nevski. Une vue merveilleuse, dont on ne voit plus aujourd'hui que des fragments.

Kostia m’a emmenée acheter du matériel. J’ai vu une belle isba, très joliment décorée, et en bon état, mais elle était guettée par un gros monstre en blocs grisâtres qu’on a construit juste derrière elle, afin de la détruire lorsqu’il sera terminé. J’ai dit à Kostia : «Vous comprenez que toutes ces maisons qui disparaissent et sont remplacées par des horreurs, c’est la mémoire de vos ancêtres et c’est la référence de la beauté qui se perdent ? Les enfants grandiront au milieu de trucs affreux, leur âme en deviendra difforme.
- C’est juste, m’a-t-il répondu, c’est pourquoi j’emmène les miens en vacances en Grèce, pour qu’ils voient de la beauté.
- Mais c’est justement ce qui ne va pas en Russie, Kostia. Les gens saccagent leur pays sans aucun état d’âme et vont ensuite en Europe se rincer l’œil sur des cités ou des paysages préservés, ne serait-il pas opportun de respecter votre propre héritage, votre culture originale et unique ? »
- Ah mais que voulez-vous, il faut du temps pour ressusciter ce que nous avons perdu il y a 90 ans… »
Et nous, c’est maintenant que nous allons le perdre. La Russie, en 1917, était à la veille de sa plus grande catastrophe, et exactement un siècle plus tard, nous sommes à la veille de la nôtre. Si nous pouvions voir telle qu'elle était toute la beauté du monde que nous avons ravagé en l'espace de deux siècles, nous en hurlerions de détresse. Ce monde vit encore dans chacune de mes cellules, d'une façon mystérieuse, et le tort qu'on lui cause me blesse constamment.
Le père Parfionov m'a fait parvenir un de ses beaux pastels par une’amie, Olga Kalashnikova. J’aime beaucoup ses tableaux. On y voit le Pereslavl que j’ai connu, avant les promoteurs, les vacanciers et les palais de plastique à plusieurs étages. Elle m’a emmenée dans le vieux Pereslavl, voir une église toute neuve qui a l’air d’avoir toujours été là, puis celle des quarante martyrs de Sébaste, à l’embouchure de la rivière Troubej. Il faisait malheureusement trop sombre pour faire des photos de ce paysage d’eau dormante, d’arbres nus, de ciel moiré et de lueurs électriques éparses et fantasmagoriques.
Nouvelle église dans la vieille ville par Olga Kalashnikova

J’ai pris le thé chez elle, nous nous sommes entendues comme larrons en foire. Je m’aperçois avec consternation que j’ai du mal à parler russe, cela me fatigue et j’ai parfois du mal à construire certaines phrases, je ne me souviens plus de l’accentuation, des mots m’échappent.
Olga a fait de magnifiques champignons en pâte à sel et en papier mâché, ce qu’elle appelle des portraits de champignons. On les dirait vivants, car elle a posé directement les bandelettes de papier encollé  sur les spécimens fraîchement cueillis. Disposés dans une corbeille avec des feuilles mortes, c’est extrêmement joli. Mais elle n’a pas voulu de photos, car elle voudrait mettre ses productions en scène elle-même.

Passage Taïnitski par Olga Kalashnikova.  Cet équilibre entre ces maisons modestes, ces églises féeriques, ces végétations capricieuses est désormais rompu par des constructions prétentieuses, lourdes, disparates, et le désastre se produit à toute vitesse.














6 commentaires:

  1. Magnifique Tres belle soiree amities marie

    RépondreSupprimer
  2. On croirai reconnaitre votre maison sur la dernière peinture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, mon environnnement est moins joli et le vert plus flashy!

      Supprimer
    2. Non, mon environnnement est moins joli et le vert plus flashy!

      Supprimer
  3. Laurence,
    Merci pour votre chronique sur laquelle je n'ai encore que laissé 1 ou 2 commentaires, mais que je découvre toujours avec un beaucoup d'intérêt.
    Je me permets de lui faire un peu de visibilité en la partageant . Si cela ne vous convient pas, n'hésitez pas à me le faire savoir en MP.
    Pour le reste, je vous embrasse et vous souhaite la bonne nuit de Belgique.
    J'ai adoré vos photos de paysage prisent sous la neige...

    Amicalement,
    Jean Michel

    RépondreSupprimer
  4. Partagez, partagez, c'est fait pour ça et merci!

    RépondreSupprimer